Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Cinq membres d’une famille arabe tués à leur domicile en Israël

JERUSALEM (Reuters) – Cinq membres d’une famille arabe ont été tués à leur domicile en Israël, a déclaré mercredi la police, dans un contexte de recrudescence cette année des assassinats liés à la criminalité dans les communautés arabes de l’Etat hébreu.

Le meurtre de ces cinq personnes, dont une femme et deux adolescents, dans la ville de Basmat Tab’oun, dans le nord du pays, est survenu après un incident distinct plus tôt dans la journée lors duquel un homme âgé de 50 ans a été tué.

Depuis le début de l’année, plus de 180 citoyens arabes résidant en Israël ont été tués dans des affaires liées à la criminalité, soit un plus haut de sept ans, sans que les autorités n’enrayent cette vague d’assassinats. La coalition nationaliste dirigée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été accusée de fermer les yeux.

« Israël a les capacités. Le gouvernement israélien sait ce qui doit être fait. Tout le monde sait ce qu’il faut faire. Il n’y a tout simplement aucune volonté et aucun leadership », a déclaré Mansour Abbas, chef de file de l’un des partis politiques représentant la minorité arabe d’Israël.

Des maires arabes ont accusé le gouvernement et la police de négliger délibérément leurs communautés et de permettre ainsi aux criminels d’agir avec impunité.

Ils refusent de travailler avec le ministre de l’Intérieur, Itamar Ben-Gvir, issu de l’extrême droite et qui a été condamné dans le passé pour avoir soutenu le terrorisme et incité à la violence contre les arabes. Ils demandent à Benjamin Netanyahu d’intervenir.

Alors qu’Israël est secoué par sa plus importante crise politique en des décennies, en lien avec la contestée réforme de la justice voulue par Benjamin Netanyahu, les citoyens arabes réclament davantage d’attention de la part du gouvernement face à l’insécurité.

Itamar Ben-Gvir, qui n’a effectué dans l’immédiat aucun commentaire sur l’incident de mercredi, a rejeté par le passé les accusations d’inaction. Il a assuré que la lutte contre la criminalité était l’une de ses priorités et que la police a renforcé ses opérations anti-criminalité, menant notamment des saisies d’armes et d’argent.

(Reportage Henriette Chacar; version française Jean Terzian, édité par Nicolas Delame)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJ8Q0VN-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS