Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

                                                                             

La Russie demande à l’Azerbaïdjan de débloquer le corridor de Latchine

La Russie a exhorté vendredi l’Azerbaïdjan à libérer totalement l’accès au corridor de Latchine, seule voie terrestre reliant l’Arménie à l’enclave disputée du Haut-Karabakh.

Le blocage de l’entrée du corridor par Bakou aggrave les tensions déjà vives entre les deux républiques caucasiennes, a jugé la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

Des informations circulent selon lesquelles la route a été totalement fermée depuis le 15 juin après des échanges de coups de feu qui ont fait un mort de part et d’autre, selon des communiqués des deux pays.

« De telles mesures conduisent à des tensions accrues et ne sont pas propices au maintien d’un climat normal autour du processus en cours de normalisation des relations entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie avec l’assistance de la Russie. Nous appelons Bakou à débloquer le corridor de Latchine dans sa totalité », a déclaré Maria Zakharova.

L’Azerbaïdjan nie avoir imposé un blocus de l’enclave, disant avoir pris des « mesures appropriées pour enquêter sur les raisons de cette provocation, avec l’objectif également d’assurer la sécurité du point de contrôle frontalier ».

L’Azerbaïdjan a installé en avril dernier un « checkpoint » à l’entrée du corridor, nécessaire selon Bakou pour contrôler le trafic routier dans cette zone, en accusant l’Arménie d’utiliser cette route pour transporter des armes vers la région contestée.

L’Arménie et l’Azerbaïdjan se sont livré deux guerres, la dernière en 2020, au sujet du Haut-Karabakh, enclave reconnue internationalement comme une partie du territoire azerbaïdjanais mais peuplée majoritairement d’Arméniens.

La Russie a déployé une force de maintien de la paix de 5.000 hommes pour mettre fin au conflit de l’automne 2020, qui s’est achevé par d’importants gains territoriaux pour l’Azerbaïdjan.

(Andrew Osborn, version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Kate Entringer)

Les commentaires sont fermés.