Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Iran: Une fondation offre des terres à l’agresseur de Salman Rushdie, rapporte la télévision d’État

DUBAÏ (Reuters) – Une fondation iranienne a fait l’éloge de l’homme accusé d’avoir gravement blessé le romancier Salman Rushdie lors d’une attaque l’an dernier et lui a promis 1.000 mètres carrés de terres agricoles, a rapporté mardi la télévision d’État sur sa chaîne Telegram.

Salman Rushdie, 75 ans, a perdu un oeil et l’usage d’une main après avoir été poignardé au cou et à l’abdomen alors qu’il allait prendre la parole lors d’une conférence dans l’État de New York, aux États-Unis.

Hadi Matar, un chiite d’origine libanaise né en Californie, a plaidé « non coupable » des accusations de tentative de meurtre et d’agression.

« Rushdie n’est plus qu’un mort-vivant et, pour honorer cet acte courageux, environ 1.000 mètres carrés de terres agricoles seront donnés à cette personne ou à l’un de ses représentants légaux, » a déclaré Mohammad Esmail Zarei, secrétaire de la Fondation pour l’application des fatwas de l’ayatollah Khomeini.

L’auteur d’origine indienne, âgé de 75 ans, devait s’exprimer sur la liberté artistique lors d’une conférence organisée par la Chautauqua Institution, dans l’ouest de l’État de New York, lorsque, selon la police, Hadi Matar s’est précipité sur la scène et l’a poignardé.

L’attaque a eu lieu 33 ans après que l’ayatollah Khomeini, guide suprême de la Révolution iranienne, avait prononcé une fatwa (décret religieux) appelant les musulmans à tuer Salman Rushdie pour ses écrits, contraignant l’auteur britannique à vivre dans la clandestinité.

(Reportage bureau de Dubaï, version française Augustin Turpin, édité par Kate Entringer)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJ1K0FF-BASEIMAGE

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS