Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Inquiétudes sur le sort des otages israéliens détenus par le Hamas

Le Hamas menace d’exécuter des otages civils en cas de frappes d’Israël sans préavis.
Le Hamas exécutera un otage civil à chaque fois qu’Israël procédera à une frappe aérienne sans préavis sur des logements civils, a prévenu lundi un porte-parole du mouvement palestinien.

Des médiateurs qataris ont eu des entretiens avec des responsables du Hamas pour tenter de négocier la libération de femmes et d’enfants israéliens capturés par le mouvement islamiste et détenus dans la bande de Gaza en échange de celle de 36 femmes et enfants palestiniens emprisonnés en Israël, a déclaré une source à Reuters.

Les négociations, que le Qatar mène en coordination avec les Etats-Unis depuis samedi soir, « évoluent positivement », a déclaré la source informée des pourparlers.

Le Qatar est en contact avec les responsables du Hamas à Doha et à Gaza, selon la source, depuis le lancement par l’organisation islamiste d’une attaque surprise qui a tué au moins 800 Israéliens, selon le dernier bilan de la presse israélienne.

Le nombre exact de femmes et d’enfants israéliens otages qui pourraient être échangés par le Hamas contre les 36 femmes et enfants palestiniens identifiés par le groupe islamiste n’est pas clair, selon la source.

Les détails des négociations portant sur la libération des 36 Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes n’ont pas été communiqués auparavant.

Le nombre d’otages israéliens détenus à Gaza reste également incertain, le Hamas a probablement capturé des femmes, des enfants, des personnes âgées et des soldats samedi.

Un responsable palestinien, au fait des discussions entre le Hamas et Israël, a déclaré à Reuters que le Qatar et l’Égypte étaient en contact avec le groupe, mais que l’intensité des combats freinait les négociations.

Israël a mené les frappes de représailles les plus intenses de son histoire dans la bande de Gaza contrôlée par le Hamas, tuant au moins 560 personnes depuis samedi. Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, a déclaré que le blocus israélien serait renforcé afin d’empêcher l’entrée de nourriture et de carburant dans la bande de Gaza, qui compte 2,3 millions d’habitants.

(Reportage Andrew Mills à Doha et Nidal al-Mughrabi à Gaza avec la contribution de James Mackenzie à Jérusalem et Ahmed Mohamed Hassan au Caire; version française Blandine Hénault et Nathan Vifflin, édité par Kate Entringer)

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS