Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Israël: Lapid futur Premier ministre, la Knesset dissoute la semaine prochaine

Les députés israéliens vont voter la dissolution de la Knesset, ouvrant la voie à l’organisation cette année d’un cinquième scrutin législatif en cinq ans, a annoncé lundi le Premier ministre Naftali Bennett qui s’apprête à passer le relais à son ministre des Affaires étrangères, Yaïr Lapid.

JE FAIS UN DON

Ancien journaliste et chef de file de la principale formation politique représentée au sein de la coalition gouvernementale, Yaïr Lapid, centriste laïque âgé de 58 ans, expédiera les affaires courantes jusqu’aux législatives anticipées qui devraient être organisées à l’automne, a dit Naftali Bennett.

« Nous devons nous attaquer au coût de la vie, à amplifier la campagne contre l’Iran, le Hamas et le Hezbollah et faire face aux forces qui menacent de transformer Israël en un pays non-démocratique », a dit Yaïr Lapid dans une déclaration prononcée au côté du Premier ministre sortant.

Nationaliste religieux, Naftali Bennett gouvernait avec l’appui d’une coalition hétéroclite rassemblant des partis de gauche, du centre, de droite et une formation représentant la minorité arabe, constituée l’an dernier pour précipiter la chute de Benjamin Netanyahu.

La défection, la semaine dernière, de Nir Orbach, un député pourtant issu du même parti que le Premier ministre, a privé ce dernier de majorité au parlement et précipité la chute de son alliance gouvernementale.

Désormais chef de file de l’opposition, Benjamin Netanyahu, qui n’a pas renoncé à son ambition de revenir au pouvoir, a ironisé sur le gouvernement qui organise selon lui « les funérailles les plus longues de l’histoire ».

La défection de Nir Orbach est intervenue alors que la coalition gouvernementale ne parvenait pas à s’entendre sur plusieurs sujets, notamment sur un projet de loi visant à proroger l’extension du champ d’application de la loi israélienne aux ressortissants israéliens vivant dans les colonies implantées en Cisjordanie.

« Je pense que le gouvernement a très bien travaillé au cours de l’année écoulée. C’est dommage que le pays ait été entraîné vers de nouvelles élections », a commenté le ministre de la Défense Benny Gantz, chef de file d’un parti centriste.

La chute du gouvernement Bennett se produit à quelques semaines de la venue en Israël du président américain, Joe Biden sur lequel comptent les autorités israéliennes pour affermir la sécurité régionale face aux velléités iraniennes.

(Ari Rabinovitch; version française Nicolas Delame, édité par Matthieu Protard)

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS