Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Regain de tensions au Kosovo, l’Otan envoie des renforts

Des manifestants serbes ont vandalisé mardi deux voitures appartenant à des journalistes albanais dans la ville de Leposavic, au Kosovo, au lendemain d’affrontements avec des soldats de l’Otan qui ont poussé l’alliance transatlantique à annoncer l’envoi de renforts.

JE FAIS UN DON MAINTENANT!

Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a déclaré que 700 soldats de la réserve opérationnelle de l’alliance allaient être déployés sans délai au Kosovo et qu’un second bataillon allait être placé en « état d’alerte » et se tiendrait prêt à intervenir si nécessaire.

La tension n’est pas retombée depuis les heurts qui ont éclaté lundi devant les mairies de villes du nord du Kosovo où des maires d’origine albanaise devaient prendre leurs fonctions au terme d’élections boycottées par les Serbes, minoritaires dans le pays mais majoritaires dans sa partie septentrionale.

Ces affrontements ont fait 30 blessés du côté des soldats italiens et hongrois de la force de l’Otan déployée au Kosovo (KFOR), selon l’alliance, et 52 du côté des manifestants serbes, selon le président serbe Aleksandar Vucic.

Mardi, des hommes masqués ont frappé le pare-brise d’une voiture équipée d’une plaque albanaise, sur laquelle était écrit « A2, affilié à CNN », selon un journaliste de Reuters.

Une autre voiture appartenant à un autre média a également été attaquée; aucun blessé n’était à déplorer.

A Zvecan, autre ville kosovare à majorité serbe, plusieurs manifestants serbes se sont réunis mardi devant le bâtiment municipal, dans le calme, selon un journaliste de Reuters, faisant face à des soldats en tenue anti-émeute venus des Etats-Unis, d’Italie et de Pologne.

Le chef de la diplomatie de l’Union européenne, Josep Borrell, a demandé au Kosovo et aux dirigeants serbes de reprendre le dialogue pour apaiser les tensions.

« Nous avons déjà beaucoup trop de violence en Europe, nous ne pouvons pas nous permettre un autre conflit », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Bruxelles.

La France a également condamné « avec la plus grande fermeté » les violences, dans un communiqué publié lundi par le ministère des Affaires étrangères.

« Il est plus que jamais essentiel pour Pristina et pour Belgrade de faire preuve de responsabilité en retournant à la table des négociations avec une attitude de compromis au service de la paix et de la prospérité des citoyens serbes et kosovars », a dit le Quai d’Orsay.

Les autorités kosovares ont accusé Aleksandar Vucic de déstabiliser le Kosovo tandis que le président serbe a rejeté la responsabilité des tensions actuelles sur le Kosovo pour avoir insisté sur l’installation de nouveaux édiles.

Le Kosovo a déclaré son indépendance vis-à-vis de la Serbie en 2008 avec le soutien de plusieurs pays occidentaux, dont la France, après la guerre de 1998-1999 pendant laquelle l’Otan est intervenue pour protéger le Kosovo à majorité albanaise.

(Reportage par Fatos Bytyci, avec la contribution d’AlviseArmellini, Benoit Van Overstraeten et Gavin Jones; version française Zhifan Liu et Tangi Salaün, édité par Blandine Hénault et Bertrand Boucey)

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS