Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Travis King, soldat américain parti en Corée du Nord, en route vers les Etats-Unis

par Phil Stewart, Trevor Hunnicutt et Hyonhee Shin

JE FAIS UN DON

WASHINGTON/SEOUL (Reuters) – Le soldat américain Travis King, qui a avoué s’être introduit illégalement en Corée du Nord en juillet dernier, a été remis aux autorités américaines après avoir été expulsé en Chine par Pyongyang et devait arriver dans les prochaines heures aux Etats-Unis, ont déclaré des représentants américains.

Si peu de détails ont filtré sur les discussions diplomatiques ayant abouti au transfert de Travis King, ce dénouement représente une coopération rare entre les Etats-Unis, la Corée du Nord et la Chine.

Travis King, 23 ans, avait pénétré en Corée du Nord le 18 juillet lors d’une visite civile de la zone démilitarisée séparant les deux Corées. Il avait immédiatement été placé en détention par les autorités nord-coréennes.

L’affaire a donné lieu à des débats tendus au sein du gouvernement américain, qui a refusé de considérer Travis King comme prisonnier de guerre. Pyongyang semble avoir traité le dossier comme un cas d’immigration illégale.

L’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA a annoncé en premier lieu l’expulsion de Travis King, dévoilant aussi les conclusions d’une enquête selon laquelle il s’était introduit en Corée du Nord par dégoût des mauvais traitements et de la discrimination gangrenant l’armée américaine ainsi que par désespoir à l’égard des inégalités dans la société américaine.

Des représentants américains, citant du personnel diplomatique ayant rencontré Travis King avant son départ de la Chine vers les Etats-Unis, ont déclaré que King semblait en bonne santé et était « très heureux » de revenir à la maison. Il a pu s’entretenir avec des membres de sa famille.

La libération de Travis King marque l’épilogue de deux mois d’intenses discussions diplomatiques, ont ajouté ces représentants américains devant des journalistes, assurant qu’aucune concession n’avait été faite à la Corée du Nord.

« Cet incident, dans notre esprit, démontre que maintenir ouverts les canaux de communication, même quand les relations sont tendues, est très important et peut aboutir sur des résultats », a dit un haut représentant américain, rappelant que Washington restait prêt à s’engager autant que possible sur la voie diplomatique avec Pyongyang.

La Suède a servi d’intermédiaire, ont indiqué les représentants américains, en récupérant Travis King en Corée du Nord pour l’amener à la frontière avec la Chine, où il a été remis aux autorités américaines. Les représentants américains ont exprimé leur gratitude envers la Suède et la Chine.

Travis King, qui a intégré l’armée américaine en janvier 2021, a été visé par deux accusations d’agression en Corée du Sud, où l’armée américaine l’a placé en détention. Devant être rapatrié aux Etats-Unis pour être soumis à des mesures disciplinaires supplémentaires, il s’était alors rendu à la frontière entre les deux Corées, fuyant par la suite au Nord.

Un représentant américain a déclaré que l’armée allait procéder à une évaluation de Travis King et déterminer les potentielles mesures administratives à prendre. King sera dans un premier temps ramené auprès de sa famille, a précisé le représentant, refusant d’indiquer s’il comparaîtrait devant une cour martiale.

(Reportage Hyonhee Shin à Seoul, Phil Stewart, Susan Heavey, Trevor Hunnicutt, Doina Chiacu, Idrees Ali, Michael Martina, Humeyra Pamuk et David Brunnstrom à Washington; version française Jean Terzian, édité par Nicolas Delame)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJ8Q0NU-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS