Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Turquie: L’inflation à 62%, son niveau le plus élevé depuis le début de l’année

ISTANBUL (Reuters) – L’inflation en Turquie a progressé en novembre au rythme annuel de 61,98%, son niveau le plus élevé depuis le début de l’année, mais ce taux est légèrement inférieur aux attentes, signe que l’actuel cycle de resserrement monétaire commence peut-être à porter à ses fruits, montrent les données publiées lundi.

Sur une base mensuelle, l’inflation des prix à la consommation (CPI) a ralenti à 3,28% après 3,43% en octobre, a précisé l’Institut turc de la statistique. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient une inflation à 3,9% d’un mois sur l’autre et à 63% en rythme annuel.

Ils estimaient aussi que le taux d’inflation monterait à 67% à la fin de l’année, puis toucherait un pic entre 70% et 75% en mai prochain avant de refluer.

Les données publiées lundi « confortent les signes que les pressions inflationnistes dans l’économie continuent de se calmer », a déclaré Liam Peach, économiste marchés émergents chez Capital Economics.

« Le cycle de resserrement monétaire devrait se terminer par une dernière hausse des taux d’intérêt (…) dans le courant du mois », a-t-il écrit.

En octobre, l’inflation annuelle a décéléré pour la première fois en trois mois pour tomber à 61,36%. Elle avait grimpé en flèche après la crise monétaire survenue à la fin de 2021, atteignant alors un pic de 24 ans, à 85,51% en octobre 2022.

Depuis le début de l’année, la livre turque a perdu environ 35% de sa valeur, ce qui aggrave la crise liée au coût de la vie pour les ménages.

L’inflation a été alimentée le mois dernier par un bond de 11% des coûts liés au logement, tandis que les coûts de l’habillement et du transport sont restés pratiquement inchangés, selon les données officielles.

La crainte d’un renchérissement des prix des véhicules automobiles sur fond d’inflation élevée et de dépréciation continue de la livre a provoqué des ventes annuelles record, les immatriculations ayant augmenté de 60,8% au cours de la période janvier-novembre, selon les données de la fédération du commerce publiées lundi.

La banque centrale turque a décidé en juin dernier de mettre fin à sa politique de taux bas en vigueur depuis des années et défendue par le président Recep Tayyip Erdogan. Elle a alors relevé ses taux de 3.150 points de base afin d’endiguer l’inflation et a également adopté une série de règles en matière de crédit.

Le mois dernier, la banque centrale a relevé son taux directeur de référence à 40% et a indiqué que l’actuel cycle de resserrement monétaire prendrait bientôt fin.

La banque a noté que la demande intérieure semble se modérer, mais qu’au regard de son niveau élevé actuel, ainsi que de la rigidité des prix dans les services et des risques géopolitiques, les pressions inflationnistes allaient se maintenir.

(Reportage Canan Sevgili et Zeynep Berkem; rédigé par Daren Butler; version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJB309H-FILEDIMAGE

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS