Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Assemblée nationale: La conquête de la diaspora pour un développement participatif

C’est l’objectif des tournées parlementaires européennes . La dernière expédition parisienne s’inscrit dans cette optique

 

 

Le Réseau des parlementaires pour la diaspora, la coopération décentralisée et transfrontalière (Rep-cod)à séjourné à Paris du 23 juin au 13 juillet 2022. Un agenda très surchargé les a conduit au Novotel Paris tours Eiffel à l’occasion du Forum Afrique Cian 2022.
Étienne Lengereau, Maire de la Commune de Mont Rouge en région parisienne, accompagné de Patrice Ondoua, français d’origine camerounaise et adjoint au Maire, en charge de la jeunesse et de la citoyenneté ont offert l’hospitalité aux élus du peuple Cameroun. L’objectif de la rencontre était de travailler au renforcement des partenariats utiles entre les Communes et Régions françaises et camerounaises et établir la collaboration entre le Rep-Cod et les communes françaises au bénéfice des Communes et Régions camerounaises. Le 27 juin 2022, à l’hôtel de ville de paris, avec Arnaud Ngatcha, adjoint au Maire de Paris, chargé de l’international, de la francophonie et de l’Europe, les échanges ont porté sur la coopération décentralisée, sur le soutien que la ville de Paris peut apporter aux Collectivités territoriales décentralisées camerounaises et la continuité des échanges sur la collaboration entre la ville de Paris et le Rep-Cod.

 

Les chantiers actuels du Cameroun

Pays en voie de développement, le Cameroun se construit progressivement. La rencontre avec l’investisseur italien et son partenaire sur l’énergie solaire a été bien accueilli par l’équipe conduite par l’honorable Henri Louis Ngantcha. Que dire de l’échange fructueux au siège du Conseil économique, social et environnemental de France où son président Jean Loi Blanchier s’est montré très intéressé par le Cameroun. Les travaux ont consisté à l’établissement de la collaboration avec le Rep-Cod pour renforcer l’investissement des entreprises françaises et francophones au Cameroun en s’appuyant sur la diaspora camerounaise. Le partenariat entre les dites entreprises et les entrepreneurs camerounais de la diaspora rentrés au Cameroun est acté.

 

 

Rompre les barrières psychologiques

 

Un des freins à l’intégration et à l’investissement de la diaspora camerounaise est psychologique. Les représentants du peuple ont eu à rassurer les enfants du Cameroun de France sur ce qui est fait a ce sujet . 24h avant la célébration de la fête nationale de la France , la délégation du Rep-Cod a pris part au forum des associations des camerounais de France, tenue à la mairie du 10e arrondissement de Paris. Pour la circonstance, l’Honorable Louis Henri NGANTCHA a adressé un message fort à l’attention des camerounais vivants en France, qui auraient encore peur de revenir investir dans leur pays d’origine. « Vous êtes les enfants du Cameroun. Il y a des choses à faire au Cameroun. N’écoutez pas ce qui se raconte partout, parfois certains vous découragent. Cessez de vous encombrer des barrières psychologiques inutiles. Servez le pays », a-t-il souligné. Et d’ajouter : « Je suis venu vous dire que ce pays c’est le nôtre, c’est le vôtre. Venez! Vous ne serez pas seuls. Nous sommes là, nous les parlementaires pour vous accompagner ».

 

Présentation du Cameroun par ses parlementaires en France

 


L’Honorable Louis Henri NGANTCHA le chef de mission du Rep-cod s’est montré transparent au cours des échanges avec ses compatriotes. « J’ai pas la prétention de vous dire que tout est parfait au Cameroun. Ça ne l’est nulle part. Même en France où vous vivez, il y a des plaintes des populations et des agitations sociales. Aucune œuvre humaine n’est parfaite.
– Le CAMEROUN n’est pas le paradis, cela n’existe nulle part au monde.
– LE CAMEROUN n’est pas l’enfer sinon nous n’y vivrons pas.
– Le CAMEROUN est une jeune nation, qui a eu son indépendance en 1960 et qui se bat avec ses moyens pour se développer. Et il s’en sort pas mal. Le Cameroun est une terre d’opportunités.
« Le pays manque les bras et a besoin de vous. Venez prendre votre part pour son développement. Vous êtes tous les Ambassadeurs du Cameroun là où vous vivez. Certes, le Cameroun a des ambassadeurs nommés par décret du chef de l’Etat. Ils sont des représentants légaux du gouvernement. Mais vous, chers compatriotes, que vous ayez pris une nationalité ou pas. Vous avez vous aussi un décret. Mais le décret de DIEU. C’est le sang du Cameroun qui coule dans vos veines. Le gouvernement fait beaucoup pour la diaspora. Nous gagnerons à faire en sorte que tout cela soit coordonné par le Ministére des relations extérieurpour plus de visibilité. Le chef de l’État vous tend la main. Saisissez là. Le parlement est là pour accompagner le gouvernement à trouver des réponses à vos problèmes. Venez ! N’ayez pas peur. Il y a de la place pour Tous dans ce vaste chantier de la Construction nationale.

Le pouvoir législatif est disposé à defendre les intérêts de sa diaspora sans distension.<< Nous ne vous demandons pas qu’elle est votre ethnie ? Qu’elle est votre appartenance politique ou votre nationalité du moment. Vous êtes camerounais c’est l’essentiel. Il faudrait simplement que votre projet respecte les lois et règlements de la République. Rapprocher vous de nos représentations diplomatiques. C’est votre porte d’entrée au Cameroun>> à déclaré le président du Rep-cod. Une organisation parlementaire qui s’attèle à faire comprendre que le problème de la diaspora ne relève pas que du seul gouvernement, mais de l’apport de tous les camerounais. Chacun doit se mobiliser pour cette cause noble. Car aucun pays au monde ne s’est développé sans l’apport de sa diaspora. La diaspora doit faire preuve de patriotisme et d’humilité. Car il faudrait absolument créer une interconnexion entre nos compatriotes de l’extérieur et ceux de l’intérieur dans une synergie commune pour la cause nationale .

Thierry EDJEGUE

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS