Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Culture : ESEKA dans le train de la mort

Titre du roman de Vireil Renaud Eboto  paru aux éditions l’Harmattan Cameroun; l’auteur voudrait à travers  cette œuvre panser les plaies des victimes de la catastrophe ferroviaire de 2016

JE FAIS UN DON MAINTENANT!

 

Il a fallu attendre 06 années pour voir coucher sur du papier les séquences du film tragique du 21 Octobre 2016. Rompre avec la tradition orale et faire perpétuer l’histoire de cet horrible accident ayant endeuillé plusieurs familles, sont les motivations qui ont poussé  l’auteur  à rende public ce livre qui est le fruit de plus de 05 années de travail.’’ Ce livre est un roman, donc une fiction. Il est peut-être inspiré des faits réels, mais il relate en grande partie les évènements ayant émaillés la catastrophe ferroviaire d’Eseka qui a eu lieu il y’a 06 ans.  Je précise que c’est une fiction, il est même assez caricatural parce qu’il nous replonge dans la grande forêt équatoriale.  Aussi, ce livre parle du comportement des populations (en Afrique noire francophone) qui ignorent leurs droits.  Selon le livre, il faudrait que les rapports avec les multinationales soient améliores pour qu’on ne puisse  plus avoir des catastrophes comme celle d’Eseka. Le livre invite également les autorités (des pays noirs) à plus de vigilance. ‘’ Explique Renaud Eboto, auteur du livre.

Cet ouvrage revêt un caractère personnel pour l’auteur qui  possède  des liens de parenté avec les populations originaires d’Eseka. ‘’ C’est ma manière à moi de pleurer et de permettre à tous les lecteurs de guérir de cette blessure profonde qu’ils pourraient encore avoir en eux 06 ans après. Avec ce bouquin, je leur propose de panser  leurs plaies, de sécher leurs larmes et de regarder vers l’avenir. ‘’ Rajoute-t-il.

image du blog personnel de Vireil Renaud Eboto

 

Petite balade rapide de l’ouvrage

Roman à caractère sociologique ;  l’auteur  utilise  une trentaine de personnages afin de faire vivre au lecteur la scène du drame jusqu’au procès. La somme d’émotions générée par ce moment effroyable exige que l’histoire ne se ferme pas sans que les leçons soient tirées. C’est le vœu de l’auteur qui invite à une plus grande responsabilité des acteurs de l’espace public camerounais. Lesquels seraient restes  indifférente voir  laxiste face aux abus des multinationales.

Le déraillement de train fait partie du groupe des grands accidents qui, bien que rares, sèment une fois qu’ils surviennent, désolation, consternation et désespoir dans des familles et des États. Celui d’Éséka a mis en lumière l’insensibilité  des dirigeants du pays vis-à-vis de son peuple ; son indulgence  face aux abus des grosses structures internationales   ; mais surtout, , la résignation d’une population défaitiste qui ignore complètement ses droits fondamentaux.

image du site cameroun web

La polémique autour de la dédicace

Programmé pour être dédicacer le 20 Octobre 2022 a l’institut français du Cameroun antenne de Yaoundé ; celle-ci a été purement et simplement annulée. Abonné de la médiathèque de cette institution l’auteur de cet article reçois un mail en matinée   l’informant de l’annulation. Ayant cherché à joindre en vain l’auteur  du roman  on apprendra via  le journal cameroun web ou actu Cameroun  que le prétexte de l’interdiction est que le livre porte atteinte aux intérêts de la France et des entreprises françaises au Cameroun.  L’auteur Vireil Renaud Eboto  jusqu’ici n’a pas fait de sortir publique sur cette affaire il s’est contenté de faire sa dédicace dans un autre espace.

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS