Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Les actions restent bien orientées en Europe avant la Fed

 Les Bourses européennes ont fini dans le vert mercredi tandis que le dollar perdait du terrain à l’approche des décisions de la Réserve fédérale dont les investisseurs attendent un statu quo sur les taux d’intérêt.

À Paris, le CAC 40 a gagné 0,52% à 7.328,53 points. Le Footsie britannique a pris 0,23% et le Dax allemand a avancé de 0,49%.

L’indice EuroStoxx 50 s’est octroyé 0,71%, le FTSEurofirst 300 0,44% et le Stoxx 600 0,45%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait en désordre, le Dow Jones reculant de 0,35%, affecté par des prévisions décevantes d’UnitedHealth (-7,2%), le S&P-500 gagnant 0,27% et le Nasdaq 0,33%.

Le rendez-vous attendu depuis plusieurs semaines par les marchés financiers approche à grands pas: le comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine livrera à 18h00 GMT ses décisions au terme de deux jours de débats, avant une conférence de presse du président de l’institution, Jerome Powell.

Après la décélération des prix à la consommation et la baisse plus marquée qu’attendu des prix à la production en mai, il apparaît peu probable aux yeux d’une vaste majorité d’observateurs que la Fed annonce une hausse de taux dans la soirée.

Mais il s’agirait alors plutôt d’une pause de la Fed dans son cycle et non d’un arrêt. En effet, les marchés estiment à 60% la probabilité d’une hausse d’un quart de point supplémentaire le mois prochain, selon le baromètre en temps réel FedWatch.

VALEURS

Aux valeurs, Casino a bondi de 21,02%, la plus forte hausse du SBF 120, le distributeur ayant annoncé mercredi avoir reçu une proposition d’un trio d’hommes d’affaires constitué par Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Moez-Alexandre Zouari pour un renforcement de ses fonds propres jusqu’à un montant de 1,1 milliard d’euros.

Ailleurs en Europe, Logitech a chuté de 12,52%, après l’annonce de la démission surprise de son directeur général.

CHANGES/TAUX

Sur le marché des changes, les anticipations liées à la Fed défavorisent le dollar, qui se déprécie de 0,56% face à un panier de devises de référence et a atteint son plus haut niveau depuis un mois.

L’euro, lui, est revenu à 1,0853 dollar.

Les rendements des Treasuries sont en nette baisse: celui à dix ans abandonne près de sept points de base à 3,7726% et le deux ans recule à 4,614%.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont orientés à la baisse, l’approche des conclusions de la Fed prenant le pas sur les prévisions optimistes de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) et de l’Opep sur la demande de brut.

Le Brent perd 0,65% à 73,81 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,72% à 68,92 dollars.

A SUIVRE :

 

(Laetitia Volga, édité par Jean-Stéphane Brosse)

 

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS