Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Jésus, ayant appelé ses disciples, dit : Je suis ému de compassion pour cette foule. Matthieu 15:32

« Jésus, ayant appelé ses disciples, dit : Je suis ému de compassion pour cette foule ; car voilà trois jours qu’ils sont près de moi, et ils n’ont rien à manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun, de peur que les forces ne leur manquent en chemin. » (Matthieu 15:32)
Ce déploiement de puissance, exercée en grâce divine, a une attraction telle que les foules restèrent bien plus longtemps que ne le leur permettaient les provisions dont elles disposaient ; et dans leur besoin, Jésus manifeste la même compassion.
C’était une répétition de la situation rapportée dans le chapitre précédent, et pourtant les disciples ne s’attendaient apparemment pas du tout à ce que le Seigneur agisse comme il l’avait déjà fait. Ils sont pour nous l’exemple de notre propre manque de foi.
Il est comparativement facile de se souvenir de la manière dont le Seigneur a agi dans le passé ; c’est bien différent de compter qu’il agira aujourd’hui, étant assuré qu’il est toujours le même. Mais notre manque de foi n’est pas un obstacle insurmontable à une intervention de sa part.
De nouveau il prend leurs maigres ressources et les multiplie de manière à les rendre plus que suffisantes. De nouveau ils ont tous à manger et il y a des restes. Telle est la compassion du cœur de Dieu.

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS