Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Les chrétiens face aux déserts de leur vie

Survivre dans un désert physique exige plus que les compétences nécessaires pour construire un abri, allumer un feu et purifier de l’eau. Cela demande une certaine psychologie, un état d’esprit, une volonté de vivre qui surmonte la peur et le stress associés à l’épreuve. En fait, certaines personnes qui possédaient ces compétences sont tout de même mortes lorsqu’elles se perdirent dans un désert parce qu’elles manquaient de volonté. Et d’autres qui manquaient de compétence mais avaient la volonté, ont trouvé un moyen de survivre.

JE FAIS UN DON

En entrant dans un désert spirituel, notre tendance est souvent de laisser libre court à notre imagination : « Est-ce que je m’en sortirai un jour ? Pourquoi ceci m’arrive-t-il ? Je ne me sens pas prêt pour cela. Est-ce que Dieu réalise ce que j’endure ? Est-Il en colère avec moi ? Est-Il en train de me juger ? Est-Il même réel ? ». Bien qu’il soit naturel de se poser de telles questions, être obsédé par celles-ci épuise notre détermination à croire en Dieu. Et puisque ces questions se rapportent à la nature même de Dieu, leurs réponses doivent être bibliquement saines. C’est pourquoi notre étude commence ici. Dans le désert, tout se joue selon la perspective que vous avez.

Donc, si vous vous retrouvez là : Ne paniquez pas ! Respirez profondément et prenez un instant pour vous rappeler qui est Dieu, qui vous êtes en Christ et ce que la Bible dit de Sa fidélité pendant les temps difficiles. La peur vous rend vulnérable aux mensonges de l’ennemi. Il mentira sur la fidélité et l’amour de Dieu pour vous. Il mentira même sur l’existence de Dieu, ou sur votre valeur pour Lui. De tels mensonges sont destinés à saper votre endurance spirituelle. Mais c’est là que la « volonté de vivre » doit se lever, la volonté de vivre dans l’Esprit pendant que vous traversez des régions désertiques.

Pour les enfants de Dieu dans le désert, la « volonté de vivre » ne se réfère pas seulement au désir de survivre. Elle se réfère plutôt à une détermination sincère à croire en Dieu. Pendant la sècheresse spirituelle, malgré toutes les circonstances, les émotions et même les conseils des amis, vous devez parfois déterminer que Dieu est réel. Il est bon. Il est fidèle, et vous réussirez à le traverser avec Lui. Ne laissez pas l’ennemi ou les circonstances définir qui est Dieu pour vous. Refusez de vous permettre de croire autre chose que la Parole de Dieu. Prenez la même résolution que David prit dans un désert spirituel : « Mon cœur est affermi, ô Dieu ! Mon cœur est affermi » (Psaumes 57:8).

L’une des choses les plus importantes que vous pouvez comprendre est que même quand tout autour de vous vacille et semble hors de contrôle, si vous êtes un enfant de Dieu, il n’y a rien qui touche votre vie qui ne soit pas finalement sous la supervision de Dieu. Tout dans ta vie est en quelque sorte « filtré par le Père ». Il vous aime tendrement et profondément. Il veille sur vous et ne laissera rien vous séparer de Lui.

« Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur » (Romains 8:38).

Permettez à l’amour invincible de Dieu de chasser toutes vos peurs.

« Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance. Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné » (Romains 5:3-5).

Le conseil de survie n°2 « Évaluez votre situation » vous parviendra dans une semaine.

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS