Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

                                                                             

«Petits enfants demeurez en lui afin que lorsqu’il paraîtra nous ayons de l’assurance »1Je‬ ‭2‬:‭28‬


            Faisons bien
              attention 
           Prenons   mille
             précautions 
       Toute la terre  est en
             ébullition
    De nombreuses populations en
              rébellion 
  Car le mystère de l’iniquité bat
              son plein
 La  Bible  dit, le mal  est appelé 
                bien
  Demeurons  en  Jésus jusqu’à son 
              avènement 
   Malgré les épreuves et tous les
              tourments
    Au  milieu  d’une génération  
              corrompue
     Veillons, prions et servons
                Jésus 
      Tandis qu’il fait encore
                 jour
            Et jusqu’à son 
                retour.


«Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui, afin que, lorsqu’il paraîtra, nous ayons de l’assurance, et qu’à son avènement nous ne soyons pas confus et éloignés de lui. Si vous savez qu’il est juste, reconnaissez que quiconque pratique la justice est né de lui.»‭‭1 Jean‬ ‭2‬:‭28‬-‭29‬
Enfants de Dieu, nous devons avoir une vie sans péché Notre assurance à l’avènement du Seigneur Jean invite ses frères à demeurer dans le Seigneur, afin d’être pleins d’assurance lors de son glorieux retour. Dieu est juste, et l’on reconnaît qu’un homme est né de Dieu quand il pratique la justice (28, 29). Les enfants de Dieu, leur bonheur présent, leur gloire à venir Jean invite ses lecteurs à considérer l’amour que Dieu leur a témoigné en les appelant ses enfants. Ils ont vraiment cette qualité. C’est pourquoi le monde, qui n’a point connu Dieu, ne les connaît pas. Dès à présent, nous sommes enfants de Dieu. Notre condition future n’a pas encore été révélée ; mais nous serons semblables à Dieu, parce que nous le verrons tel qu’il est (1, 2). Les enfants de Dieu et le péché a) Nécessité et possibilité de la sanctification. Une telle espérance oblige celui qui la possède à se purifier. Le péché est la transgression de la loi. Le Sauveur a paru pour ôter le péché. Demeurer en lui est le moyen de ne plus pécher. Qui pèche ne l’a pas connu (3-6). b) Le péché nous fait enfants du diable. Jean met ses lecteurs en garde contre ceux qui les inciteraient à négliger de pratiquer la justice. Celui qui pèche est du diable, auteur premier du péché. Le Fils de Dieu est venu détruire les œuvres du diable. L’enfant de Dieu, en qui demeure la semence de Dieu, ne peut pécher. Les enfants de Dieu et les enfants du diable se reconnaissent à ce signe : celui qui ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, non plus que celui qui n’aime pas son frère (7-10). Extrait du commentaire de la Bible Annotée. Découvrez et approfondissez la Parole de Dieu en installant les applications gratuites Bible.audio et Chrétiens TV dans votre téléphone.

Les commentaires sont fermés.