Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Si tu traverses les eaux, je serai avec toi ; et les fleuves, ils ne te submergeront point. Esaïe 43:2

La traversée des eaux mentionnée ne peut que rassurer le peuple car elle lui rappelle celles de la mer des rouge et du Jourdain (voir Exode 14.21-22 ; Josué 3.14-17). La protection assurée lors d’une marche dans le feu inspirera sans doute la fidélité des compagnons de Daniel face à la menace de la fournaise (43.2 ; cf. Daniel 3.1-30).

JE FAIS UN DON

« Si tu traverses les eaux, je serai avec toi ; et les fleuves, ils ne te submergeront point ; Si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas, et la flamme ne t’embrasera pas. » (Esaïe 43:2)

On peut se contenter d’une réponse succincte à cette question : puisque le Seigneur reconnaît de nouveau une nation marquée de son sceau depuis la sortie de l’Egypte et l’alliance conclue au Sinaï et devenue à ce titre son bien le plus précieux (Exode 19.5), elle peut compter sur sa protection en toutes circonstances (Psaumes 91), même les plus périlleuses, symbolisées par les « eaux » et le « feu ». Cette réponse brève renferme bien la quintessence du message fondamental, mais il y a lieu de se demander si le prophète nous offre de simples stéréotypes, l’ensemble des épreuves les plus dangereuses, ou des exemples riches de sens pour Israël et pour le lecteur moderne.

Plusieurs commentateurs décèlent les difficultés qui attendent les exilés pendant leur voyage de retour. Cette interprétation se heurte au fait que la description des difficultés est réservée à l’acte de déportation et qu’Esaïe présente le retour sous le jour le plus favorable. D’autres discernent un des nombreux rapprochements avec la sortie de l’Egypte : il y aurait peut-être une allusion au franchissement de la mer rouge lors de l’exode. Mais cette option achoppe sur la difficulté de trouver un parallèle pour le « feu ». Les renvois proposés au feu purificateur dans le domaine de la sanctification (1 Corinthiens 3.15) et à l’image du creuset en Esaïe 43:10 ne répondent pas à cette interrogation. Le lecteur de la Bible sera peut-être tenté d’évoquer l’histoire des compagnons de Daniel livrés aux flammes par Nabuchodonosor (en compagnie d’un quatrième personnage (Daniel 3.19-25), mais il est peu probable qu’Esaïe ait reçu une révélation à ce sujet. Le choix le plus sûr est celui du contexte littéraire : Esaïe passe du thème du peuple du Seigneur dans le feu du Seigneur (Esaïe 42.25) à celui du Seigneur qui ne permettra pas au feu de le brûler.

La pointe de la déclaration prophétique est que Dieu libère son peuple non pour que les épreuves lui soient épargnées, mais afin qu’il affronte les inondations et feux de forêts avec la présence et l’aide du Seigneur qui est « avec lui », comme il avait été « avec » Joseph dans ses épreuves (Genèse 39.2, 21, 23, etc.). Dieu mène son peuple exprès vers ces obstacles afin qu’il les surmonte par la foi.

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS