Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Donald Trump plaide non coupable dans l’affaire des documents classifiés

Chrétiens TV

L’ancien président américain Donald Trump a plaidé mardi non coupable dans l’accusation portée contre lui, dans laquelle il doit répondre à 37 chefs d’accusation fédéraux pour avoir mal géré des documents classifiés.
L’acte d’accusation affirme qu’il a été impliqué dans la conservation illégale de secrets gouvernementaux alors qu’il quittait la Maison Blanche en 2021 et qu’il a conspiré pour faire obstruction à la justice.
M. Trump a stocké les documents classifiés dans divers endroits, notamment « une salle de bal, une salle de bain et une douche, un bureau, sa chambre à coucher et une salle de stockage » dans sa propriété de Mar-a-Lago à Palm Beach, en Floride, qui était « un club social actif » non autorisé pour le stockage, la possession ou la discussion des documents, selon l’acte d’accusation.
Devant un tribunal fédéral de Miami, l’avocat de M. Trump, Todd Blanche, a déclaré au juge : « Nous plaiderons très certainement non coupable ».
Donald Trump s’est dit innocent et être injustement visé par les procureurs parce qu’il se présente à l’élection présidentielle de 2024. Des centaines de personnes se sont rassemblées à proximité du tribunal pour manifester leur soutien à l’ancien président des Etats-Unis.
« Aujourd’hui, nous avons assisté à l’abus de pouvoir le plus diabolique et le plus odieux de l’histoire de ce pays », a lancé M. Trump dans un discours prononcé à l’issue de l’audience.
« Un président en exercice corrompu a fait arrêter son principal opposant politique sur la base d’accusations fausses et fabriquées de toutes pièces dont lui et d’autres présidents auraient été coupables – en plein milieu d’une campagne présidentielle au cours de laquelle il était en train de perdre lourdement », a-t-il déclaré.
Lors de son discours, M. Trump a promis que s’il gagnait en 2024, il nommerait un procureur spécial pour enquêter sur le président américain Joe Biden et sur la famille de ce dernier.
Cette inculpation intervient environ un mois après qu’un jury a reconnu Donald Trump responsable d’avoir abusé sexuellement de la journaliste E. Jean Carroll.
Selon le procureur spécial Jack Smith, nommé par le ministère de la Justice pour superviser une enquête indépendante sur M. Trump, l’ancien président fait également l’objet d’une enquête pour son implication dans l’émeute au Capitole du 6 janvier 2021.

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS