Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Le réveil spirituel dans l’université d’Asbury

Lorsque tout ce qui nous entoure s’efface et que notre attention est entièrement portée sur Dieu, cela témoigne de l’attraction puissante que le Seigneur exerce sur nos pensées et aspirations. C’est précisément ce qui se passe à Asbury : des fidèles et des étudiants remplissent l’auditorium de l’université d’Asbury à Wilmore, dans le Kentucky, aux États-Unis, tandis que d’autres se rassemblent à l’extérieur. C’est le réveil d’Asbury.

Ce phénomène est connu sous le nom de « réveil spirituel » et depuis le 8 février, date à laquelle une chapelle scolaire ordinaire a été submergée par une affluence inattendue, les fidèles prient pratiquement sans interruption dans l’auditorium. Des personnes venant de tout le pays, ainsi que d’Amérique latine et d’autres régions du monde, affluent pour participer à ce mouvement de l’Esprit qui ne fait que commencer.

Le réveil spirituel dans l’université d’Asbury

La presse américaine parle du réveil d’Asbury

 

Les journaux tels que Time, Washington Post, NY Times, Christianity Today et Religion News ont tous couvert cet événement avec un grand intérêt, démontrant ainsi son importance.

Dans un article intitulé « Ce que le réveil chrétien d’Asbury révèle sur le besoin de connexion de l’Amérique », Time rapporte qu’un réveil chrétien a eu lieu à l’Université d’Asbury, attirant des dizaines de milliers de personnes et perturbant la vie du campus. Les opinions divergent quant à savoir s’il s’agit d’un mouvement de Dieu sans précédent ou si l’événement est trop politisé et manque de sérieux moraux.

Cet événement est considéré comme le premier réveil de l’ère moderne, marquant ainsi l’arrivée du réveil spirituel à l’ère des réseaux sociaux. Il est remarquable de voir cela se produit dans un pays développé où les gens ont souvent des excuses pour ne pas aller à l’église en raison de leur emploi du temps chargé. Cela devrait encourager les chrétiens en Europe à chercher Dieu, car le réveil peut également se produire en Europe.

Le réveil d’Asbury: Qu’est-ce qui s’est passé  ?

 

L’université d’Asbury est connu pour des réveils spirituels, en 1970, un réveil célèbre qui a duré 185 heures, soit plus de sept jours. Il s’est poursuivi par intermittence pendant des semaines et s’est répandu à travers les États-Unis et à l’étranger.

Récemment, en 2006, un réveil de l’école a duré quatre jours. Et 17 ans plus tard, un autre réveil éclate dans la même université.

Au cours de la première semaine de février, quelque chose d’extraordinaire s’est produit à l’université Asbury : un réveil spirituel a commencé à prendre place. Les membres du personnel, les professeurs, les amis et les voisins ont tous uni leurs forces pour soutenir cet événement inattendu. Ils ont aménagé une salle de classe pour en faire un centre de commandement qui offrait de la nourriture, de l’eau, des toilettes et assurait la sécurité des étudiants et des visiteurs. Les bénévoles ont travaillé sans relâche pour accueillir toutes les personnes qui cherchaient à se rapprocher de Dieu.

Tout a commencé lors d’un service de chapelle où le pasteur Zach Meerkreebs a prononcé un sermon sur l’amour en action, à partir du livre de Romains, chapitre 12. Même si Zach Meerkreebs avait des doutes quant à l’impact de son message, cela a inspiré 18 ou 19 étudiants à rester après le service pour prier. Zeke Atha, l’un de ces étudiants, a entendu des chants en sortant de la chapelle.

Alors que des étudiants chantaient et priaient à l’université Asbury, l’information s’est répandue sur les réseaux sociaux, créant ainsi des tensions. Le personnel de la chapelle a organisé la manière de gérer cette situation, mais la situation est devenue de plus en plus ingérable car certaines personnes ont commencé à sonner du shofar (corne) et à crier.

Le personnel de l’université a demandé aux personnes soufflant dans des shofars ou priant bruyamment d’être fidèles à l’esprit paisible de l’événement. La plupart des personnes ont obéi, mais certaines ont été invitées à partir.

Le réveil spirituel dans l’université d’Asbury

Rapidement, les gens se sont mobilisés pour offrir de la nourriture telle que des gâteaux, des cookies, des fruits et des pizzas, afin que chacun puisse trouver de quoi se fortifier.

Ainsi, le réveil spirituel de l’université Asbury a été rendu possible grâce aux efforts acharnés des bénévoles qui ont créé un centre de commandement pour aider et soutenir les visiteurs qui cherchaient Dieu. Tout a commencé avec un sermon inspirant qui a touché les cœurs de plusieurs étudiants et les a poussés à prier ensemble.

Un vrai réveil spirituel ne se programme pas

 

Les pentecôtistes sont bien conscients que mobiliser des gens et organiser des réunions de prière ne garantit pas nécessairement un réveil spirituel. Selon eux, la clé pour susciter un réveil est de trouver des hommes et des femmes assoiffés et désireux de Dieu. Ce sont eux qui seront capables de porter le feu de l’Esprit Saint et de répandre cette flamme à travers leur communauté.

L’histoire du pentecôtisme nous rappelle l’exemple du pasteur William Seymour en 1906 à Asuza Street à Los Angeles. C’est là où un véritable réveil spirituel a commencé à prendre forme, rassemblant une communauté de croyants affamés de la présence de Dieu. Cette expérience a conduit à la naissance du mouvement pentecôtiste qui a depuis lors touché des millions de personnes dans le monde entier.

Pour les pentecôtistes, l’histoire de Seymour est un rappel de l’importance de rester assoiffés de la présence de Dieu et de se laisser guider par l’Esprit Saint. Ils croient que lorsque les croyants cherchent Dieu avec un coeur sincère, cela peut déclencher un réveil spirituel qui peut changer la vie de nombreux individus et transformer des communautés entières.

Comme le témoignage d’une femme de pasteur sur Instagram :

Ici, il n’y a pas de célébrités, de dénominations, ou le nom d’un pasteur connu.

Ce qui importe ici, c’est la présence du Saint-Esprit, qui transcende les barrières de la langue, de la nationalité et de la couleur de peau. Nous croyons que Dieu touche les cœurs et apporte conviction et paix à tous ceux qui se tournent vers lui. Voir de jeunes gens être touchés par la puissance de Dieu ne peut qu’engendrer des larmes et de la joie.

Pendant des mois, mon mari a commencé ses prédications dans les deux églises dont nous avons la charge en expliquant le sens du mot « réveil ». Pour nous, le réveil n’est pas un simple événement, mais plutôt une conviction renouvelée du péché et de la repentance, suivie d’un désir ardent de vivre dans l’obéissance à Dieu. Cela implique l’abandon de notre volonté propre en faveur de la volonté de Dieu, avec une profonde humilité.

Le réveil spirituel dans l’université d’Asbury

Témoignage sur les réseaux sociaux sur le réveil d’Asbury

 

Le 14 février, une femme a partagé sur Instagram qu’elle avait conduit depuis l’Indiana jusqu’à Asbury. Elle avait assisté à une réunion de prière pendant environ 5 heures et, au moment de partir, elle a été abordée par une femme avec qui elle a commencé à discuter.

Alors qu’elle parlait avec cette femme, une autre femme et sa fille sont apparues de l’autre côté du couloir et se sont approchées d’elles. La première femme ne connaissait pas ces deux personnes.

La femme et sa fille ont demandé de l’aide pour une maladie rare dont souffrait la petite fille et qui lui causait des douleurs abdominales depuis plusieurs jours. La première femme, qui se trouvait être médecin spécialisée dans cette maladie rare, a prié pour la famille.

La petite fille a témoigné qu’elle ne ressentait plus aucune douleur et se sentait déjà mieux. Tout cela était clairement le fruit d’une intervention divine. Les sceptiques pourraient y voir une simple coïncidence, mais ceux qui connaissent la sollicitude de Dieu pour les détails de nos vies savent que c’est Lui qui est à l’œuvre.

Quand la première femme a dit qu’elle était spécialisée dans cette maladie rare, j’ai pleuré comme un bébé. Dieu est tellement bon envers nous !

Le hashtag #asburyrevival comptait plus de 68 millions de vues sur TikTok en date de 19 février après-midi.

Conclusion

Depuis Asbury, on assiste à un réveil spirituel dans d’autres universités américaines, comme en témoigne le réveil à l’université de Samford en Alabama, à l’université de Cedarville dans l’Ohio et aux universités de Lee et Belmont dans le Tennessee. Ces mouvements ont pour origine des groupes d’étudiants désireux de vivre une expérience authentique de leur foi et de partager leur amour pour Dieu avec leur entourage.

Mais cette soif de spiritualité ne se limite pas aux campus universitaires américains. En Europe, les communautés chrétiennes sont également à la recherche d’une relation plus profonde avec Dieu. Dans un monde en constante évolution, où les défis et les incertitudes sont nombreux, beaucoup de personnes cherchent des réponses à des questions existentielles et spirituelles. Les communautés chrétiennes doivent donc se mobiliser pour offrir un espace de rencontre, de partage et de réflexion à ceux qui cherchent le réveil spirituel.

En conclusion, l’émergence de mouvements de réveil spirituel dans l’université d’Asbury est une source d’inspiration pour les chrétiens du monde entier. Ce mouvement rappelle que la foi chrétienne n’est pas une affaire de doctrines et de traditions, mais qu’elle est avant tout une relation personnelle avec Dieu. Les communautés chrétiennes européennes doivent donc suivre cet exemple et chercher à offrir à leurs membres et à ceux qui les entourent un espace où ils peuvent rencontrer Dieu et vivre une foi authentique et vivante.

 

Besoin de 10 000 partenaires mensuels pour Chrétiens TV
Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS