Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Légère hausse en vue en Europe, espoirs sur la Chine

par Claude Chendjou

JE FAIS UN DON

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse mercredi dans le sillage de Wall Street avec l’espoir d’un plan de relance de l’économie chinoise, mais la tendance devrait rester fragile sur fond d’interrogation sur la stratégie des banques centrales.

Les contrats à terme sur indices suggèrent une progression de 0,12% pour le CAC 40 à Paris, de 0,06% pour le Dax à Francfort et de 0,05% pour l’EuroStoxx 50. Le FTSE 100 à Londres est attendu stable.

Selon les données des douanes chinoises publiées mercredi, les exportations du pays se sont fortement contractées en mai, de 7,5% sur un an, et les importations ont décliné plus lentement que prévu, de 4,5% en rythme annuel.

« La demande intérieure est modérée, mais la demande extérieure est encore plus faible (…) ce qui plaide en faveur de mesures de relance de politique monétaire plus résolues de la part de la PBOC (Banque populaire de Chine) pour soutenir la demande intérieure », estime Carlos Casanova, économiste pour l’Asie chez UBP.

D’après des informations de presse, la Chine a par ailleurs demandé mardi aux très grandes banques du pays de réduire leurs taux de dépôt afin de stimuler l’économie. Les spéculations quant à un soutien politique au secteur immobilier ont en outre fait grimper les actions de ce secteur la semaine dernière.

Les investisseurs devraient cependant rester sur leur garde à l’approche la semaine prochaine des réunions de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de la Banque centrale européenne (BCE) alors que la RBA, la banque centrale australienne, a surpris mardi les marchés en relevant son taux directeur à 4,1%.

L’OCDE doit pour sa part publier ses nouvelles perspectives mondiales ce mercredi alors que la Banque mondiale s’est montrée mardi plus prudente pour 2024 en raison notamment des taux d’intérêt élevés.

LES VALEURS A SUIVRE EN EUROPE:

Inditex, le propriétaire de Zara, a fait état mercredi d’une hausse de 54% de son bénéfice au premier trimestre, les ventes du groupe restant sur la lancée du solide exercice enregistré en 2022.

A WALL STREET

La Bourse de New York a clôturé en légère hausse mardi dans un contexte prudent et attentiste, avant les chiffres de l’inflation et la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine attendue la semaine prochaine.

L’indice Dow Jones a fini in extremis dans le vert avec une hausse de 10,42 points ou 0,03% à 33.573,28 points, le S&P 500 a progressé de 10,06 points, ou 0,24%, à 4.283,85 points et le Nasdaq Composite a pris 0,36% à 13.276,41.

Les trois grands indices ont semblé marquer une pause alors que le S&P 500 est en hausse de près de 20% depuis un creux en octobre 2022, grâce aux gains engrangés par les actions des « méga-cap », par une saison des résultats meilleure que prévu et l’espoir que la banque centrale américaine mettra bientôt fin au cycle de resserrement monétaire.

Aux valeurs, Coinbase, la plus grande plateforme américaine d’échange de cryptoactifs, a plongé de 12,09%, la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain, ayant lancé des poursuites judiciaires à son encontre.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l’indice Nikkei a fini en repli de 1,69% à 31.957,15 points et le Topix, plus large, a reflué de 1,34% à 2.206,3 points, les investisseurs se montrant prudents après le récent rallye.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) gagne 0,6%.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai prend 0,17%, tandis que le CSI 300 perd 0,32%.

CHANGES/TAUX

Le dollar est stable (+0,07%) face à un panier de devises de référence alors que les marchés monétaires parient sur une pause sur les taux de la part de la Fed la semaine prochaine avant un nouveau relèvement du coût du crédit en juillet.

Le rendement des Treasuries à dix ans reflue de près de quatre points de base, à 3,664%.

L’euro s’affiche à 1,0681 dollar (-0,09%) alors qu’une enquête de la BCE a montré mardi que les consommateurs dans la zone euro avaient revu à la baisse leurs anticipations sur l’évolution de l’inflation.

Le rendement du Bund allemand à dix ans, référence pour l’ensemble de la zone euro, perd deux points de base, à 2,349%.

PÉTROLE

Les inquiétudes sur l’évolution de la conjoncture pèsent sur les cours pétroliers: le Brent cède 0,66% à 75,79 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,7% à 71,24 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Bertrand Boucey et Kate Entringer)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJ5605M-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS