Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Gaza: Israël pousse son offensive vers le Sud, les habitants de Khan Younès appelés à évacuer

Chrétiens TV

par Arafat Barbakh

GAZA (Reuters) – Israël a ordonné lundi aux habitants de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, d’évacuer des pans entiers de la ville, indiquant qu’une offensive terrestre a commencé dans le sud de l’enclave palestinienne, où ont déjà afflué de nombreux réfugiés.

Les combats se poursuivent parallèlement dans le nord de l’enclave, où selon l’agence de presse palestinienne Wafa, au moins 50 personnes sont mortes dans une frappe aérienne israélienne qui a touché deux écoles abritant des déplacés dans un quartier de la ville de Gaza.

L’armée israélienne a publié lundi matin sur la plateforme X (anciennement Twitter) une carte sur laquelle environ un quart de Khan Younès est indiqué en jaune comme un territoire devant être évacué immédiatement.

Trois flèches pointent vers le sud et l’ouest, invitant les habitants à se diriger vers la mer Méditerranée et la frontière égyptienne.

Beaucoup de personnes concernées par les évacuations ont déjà été déplacées d’autres zones, notamment du nord de l’enclave où se concentrait jusqu’à présent l’offensive israélienne contre le groupe islamiste palestinien Hamas.

L’Etat hébreu a juré de détruire le Hamas en représailles à l’attaque du groupe le 7 octobre dans le sud d’Israël qui a fait 1.200 morts tandis que 240 personnes ont été enlevées pour être retenues en otage dans la bande de Gaza.

Les forces israéliennes ont pris le contrôle de la moitié nord de l’enclave palestinienne en novembre, avant la conclusion d’une trêve d’une semaine qui a permis la libération de 105 otages. Depuis la reprise des affrontements vendredi, elles se sont enfoncées dans le sud de la bande de Gaza.

« Les Forces de défense israéliennes continuent d’étendre leur opération terrestre contre les centres du Hamas dans toute la bande de Gaza », a déclaré dimanche soir Daniel Hagari, porte-parole de l’armée israélienne, à des journalistes à Tel Aviv. « Les forces se retrouvent face à face avec les terroristes et les tuent. »

L’OPÉRATION DANS LE NORD DE GAZA PRESQUE FINIE – GÉNÉRAL

L’armée israélienne a diffusé des images de troupes patrouillant à bord de chars et à pied, dans des champs et dans des zones urbaines dévastées, et tirant avec des armes, sans préciser la localisation dans la bande de Gaza.

Selon le porte-parole du gouvernement, Eylon Levy, Tsahal a frappé plus de 400 cibles au cours du week-end, « y compris des attaques aériennes de grande envergure dans la région de Khan Younès ». L’armée a aussi tué des activistes du Hamas et détruit leurs infrastructures à Beit Lahia, dans le nord de la bande de Gaza, a-t-il dit.

Le Hamas a déclaré que ses combattants avaient affronté des soldats israéliens à environ deux kilomètres de la ville de Khan Younès.

Lundi, le commandant du corps blindé israélien, le général Hisham Ibrahim, a déclaré que l’opération dans le nord de la bande de Gaza était sur le point de se terminer.

« Les objectifs dans la partie nord ont presque été atteints », a-t-il dit à la radio de l’armée israélienne. « Nous commençons à étendre la manoeuvre terrestre à d’autres parties de la bande de Gaza, avec un seul objectif : renverser le groupe terroriste du Hamas. »

Environ 80% des 2,3 millions d’habitants de la bande de Gaza ont fui leur domicile face à l’offensive de l’armée israélienne qui a procédé à d’intenses bombardements, provoquant des destructions massives dans l’enclave.

Selon les autorités gazaouies, près de 16.000 personnes ont été tuées et des milliers d’autres sont portées disparues. Environ 900 seraient morts depuis vendredi.

A Khan Younès, Abou Mohammed explique à Reuters que c’est la troisième fois qu’il est contraint d’abandonner son domicile depuis qu’il a quitté sa maison située dans la ville de Gaza, dans le nord de l’enclave.

« La nuit dernière, les chars israéliens ont bombardé depuis l’est, le nord et l’ouest (…) la maison n’a cessé de trembler », déclare-t-il. « Pourquoi nous ont-ils expulsés de nos maisons dans la ville de Gaza s’ils avaient l’intention de nous tuer ici ? »

(Reportage Mohammed Salem et Roleen Tafakji à Gaza, Maayan Lubell, Maayan Lubell, Ari Rabinovich et Emily Rose à Jérusalem, Maggie Fick à Beyrouth, Andrew Mills à Doha, Nandita Bose à Dubaï, Idrees Ali, Steve Holland et Phil Stewart à Washington, rédigé par David Lawder, Lincoln Feast et Peter Graff; version française Camille Raynaud, Blandine Hénault et Nicolas Delame, édité par Tangi Salaün)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJB30DJ-FILEDIMAGE

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS