Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

BAT annonce une dépréciation de 29,2 milliards d’euros sur ses cigarettes américaines

LONDRES (Reuters) – British American Tobacco a déclaré mercredi qu’il allait subir une perte d’environ 25 milliards de livres (29,20 milliards d’euros) après sa dépréciation de la valeur de certaines marques de cigarettes américaines, reconnaissant que son marché historique n’a pas d’avenir à long terme.

Cette décision intervient alors qu’une réglementation de plus en plus stricte et une prise de conscience croissante des risques du tabac sur la santé pèsent sur les activités traditionnelles des cigarettiers.

Le fabricant des cigarettes Lucky Strike et Dunhill a également souligné les défis économiques aux États-Unis, où certains consommateurs touchés par l’inflation se tournent vers des marques moins chères, et l’essor des cigarettes électroniques jetables.

Ces facteurs entraîneront une dépréciation d’environ 25 milliards de livres livres sans effet sur la trésorerie, a précisé BAT.

Cet ajustement concerne certaines marques américaines comme Newport, Camel, Pall Mall et Natural American Spirit, a précisé un porte parole.  

A Londres, le titre BAT cédait 8,44% à 13h45 GMT, à son plus bas niveau en quatre ans et demi et réduisant ainsi la valorisation de l’entreprise d’environ 4 milliards de livres.

Cependant, à l’instar de ses rivaux, BAT a investi lourdement dans les alternatives au tabac, notamment les produits de vapotage.

Le groupe a annoncé mercredi son ambition de générer 50% de son chiffre d’affaires à partir de produits non combustibles d’ici 2025, précisant qu’il s’attendait à ce que ses activités dans ces « nouvelles catégories » atteignent le seuil de rentabilité en 2023, soit un an plus tôt que prévu.

BAT a aussi dit prévoir désormais une croissance de son chiffre d’affaires pour l’ensemble de l’année dans le bas de la fourchette comprise entre 3 et 5%. 

La société s’attend également à une croissance à un chiffre du chiffre d’affaires et du bénéfice d’exploitation ajusté en 2024.

(Reportage Emma Rumney ; version française Dagmarah Mackos, édité par Kate Entringer)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJB50O7-FILEDIMAGE

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS