Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’insistance de la Fed risque de déprimer les Bourses

Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse jeudi à l’ouverture, les « minutes » de la Réserve Fédérale américaine publiées la veille confirmant que la politique monétaire américaine devrait être plus restrictive dans les prochains mois.

JE FAIS UN DON

Les premières indications disponible indiquent que le CAC 40 parisien devrait céder 0,56% et le FTSE à Londres baisser de 0,42%. Le Dax à Francfort reculerait de 0,44% et l’EuroStoxx 50 de 0,48%, selon les « futures » sur indices.

Les « minutes » de la Fed ont montré que presque tous les responsables de la banque centrale s’attendent à de nouvelles hausses de taux après la pause de juin.

Selon l’outil Fedwatch, les marchés monétaires estiment probable à 85% une hausse de taux au cours de la prochaine réunion de la Fed le 26 juillet et probable à 50% une seconde hausse de taux d’ici à novembre.

L’intensification de la guerre commerciale sino-américaine devrait également peser sur les marchés européens à l’ouverture, Pékin ayant prévenu mercredi que les restrictions à l’export sur certains métaux nécessaires à la fabrication de semi-conducteurs n’étaient qu’un « début ».

Deux indicateurs sur l’emploi américain seront publiés en début d’après-midi, suivis par la publication de l’ISM des services aux Etats-Unis, trois éléments qui permettront de jauger de la persistance des pressions inflationnistes dans le reste de l’économie.

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

Wall Street a terminé dans le rouge hier avec la confirmation de la posture « faucon » de la banque centrale américaine.

L’indice Dow Jones a cédé 0,38% à 34.288,64 points, le S&P-500 a perdu 0,20% à 4.446,82 points, et le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 0,18% à 13,791,65 points.

Meta Platforms a progressé de 2,9% en amont du lancement attendu ce jeudi de son application Threads destinée à concurrencer Twitter.

EN ASIE

A Tokyo, le Nikkei continue son repli depuis son plus haut de 33 ans, et baisse de 2,0% à 32.667,3 points, tandis que le Topix perd 1,16%, à 2.279,3 points. Les prises de bénéfices se sont poursuivies sur les indices nippons, en particulier sur les titres liés aux semi-conducteurs responsables jusqu’ici du rallye sur les titres japonais.

Les tensions sino-américaines pèsent sur les actions chinoises. Le SSE Composite de Shanghai perd 0,57% et le CSI 300 cède 0,71%.

CHANGES

Le dollar fait du surplace (+0,02%) face à un panier de devises de référence, malgré par les « minutes » plutôt « faucon » de la Fed.

L’euro s’affiche à 1,0843 dollar (-0,06%) et la livre sterling à 1,2702 dollar (-0,02%).

La monnaie japonaise se négocie à 143,88 yens pour un dollar, en hausse de 0,50%, soutenu par des ajustements de position et des ventes importantes de devises par les exportateurs japonais.

TAUX

A l’image du billet vert, les marchés de taux américains n’ont pas été surpris par le compte rendu de la Fed.

Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans est retombé de son plus haut sur quatre mois, atteint en cours de séance, et fait du surplace à 3,9535%. PÉTROLE

Le marché pétrolier recule légèrement, inquiet des implications de la politique monétaire de la Fed sur la demande.

Le Brent perd 0,34% à 76,39 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,11% à 71,71 dollars.

 

(Corentin Chappron, édité par Laetitia Volga)

 

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS