Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Prudence en vue en Europe après les récents records

par Claude Chendjou

JE FAIS UN DON MAINTENANT!

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues sur une note prudente jeudi après les records de la veille alors que de nouveaux indicateurs macroéconomiques doivent être publiés aux Etats-Unis.

D’après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien devrait gagner 0,09% à l’ouverture. Le Dax à Francfort, qui a inscrit la veille un record à 18.892,92 points, pourrait reculer de 0,07%. Le FTSE 100 à Londres, qui a lui aussi touché mercredi un pic historique à 8,474.41 points, devrait prendre 0,33%. L’indice EuroStoxx 50 est attendu en progression de 0,12%.

L’enthousiasme des investisseurs a été dopé mercredi par la publication aux Etats-Unis des données sur les prix à la consommation (CPI) qui plaident pour une baisse des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine (Fed) au regard du ralentissement de la hausse des prix en avril. Après cet indicateur et celui des prix à la production (PPI), publié mardi, le marché prendra connaissance ce jeudi à 12h30 GMT de l’évolution des prix à l’importation et à l’exportation.

Outre l’inflation, des indicateurs de conjoncture comme la production industrielle et l’indice d’activité de la région de Philadelphie figurent à l’agenda.

Des interventions de banquiers centraux, notamment celles du vice-président de la Fed, Michael Barr, et du vice-président de la Banque centrale européenne (BCE), Luis de Guindos, sont également programmées.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en nette hausse mercredi, ses trois principaux indices signant des records, les chiffres de l’inflation aux Etats-Unis ayant renforcé l’espoir de voir la Fed procéder à une baisse de ses taux d’intérêt.

L’indice Dow Jones a gagné 0,88%, ou 349,89 points, à 39.908,00 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 61,47 points, soit 1,17%, à 5.308,15 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 231,21 points (1,40%) à 16.742,39 points.

Alors que le Nasdaq a signé un record pour une deuxième séance consécutive, le S&P-500 et le Dow Jones ont dépassé les pics atteints fin mars. Le Dow s’est rapproché davantage du seuil de 40.000 points, qu’il n’a jamais franchi. Parmi les secteurs majeurs du S&P-500, les technologies et l’immobilier ont été les plus performants lors de la séance du jour.

Côté valeurs, à noter, la hausse de 3,6% de Nvidia et le bond de 15,8% de Super Micro Computer sur fond d’engouement des investisseurs pour l’intelligence artificielle (IA).

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l’indice Nikkei avance de 0,96% à 38.754,85 points, dans le sillage des records à Wall Street. Le Topix, plus large, perd 0,09% à 2.728,51 points.

Les valeurs liées aux semi-conducteurs comme Tokyo Electron (+4,2%) Advantest (+2,78%) sont recherchées.

Côté indicateur, l’économie japonaise s’est contractée au premier trimestre, de 2,0%, sous l’effet d’un affaiblissement de la consommation et de la demande extérieure.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) gagne 1,5% avec notamment le Hang Seng qui avance de 1,64%.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai s’octroie 0,43% et le CSI 300 progresse de 0,72%, les indices étant tirés notamment par le secteur financier (+1,74%) et celui de l’immobilier (+4,05%).

Le sentiment des investisseurs s’est amélioré après que plusieurs grandes villes en Chine ont levé les restrictions sur l’achat de logements et à la suite d’informations selon lesquelles les autorités locales pourraient potentiellement racheter des logements invendus.

CHANGES/TAUX

Le dollar grignote jeudi 0,01% face à un panier de devises de référence, après avoir perdu 0,75% mercredi, sa plus forte baisse en pourcentage en une seule séance depuis le début de l’année.

L’euro cède 0,01%, à 1,0881 dollar après avoir touché 1,08925 dollar en séance, son plus haut niveau depuis le 21 mars.

La livre sterling, qui a grimpé brièvement à 1,2697 dollar, une première depuis le 10 avril, s’échange désormais à 1,2684 dollar (-0,01%).

Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans se replie de 3,5 points de base, à 4,3206%, après un recul de neuf points la veille, au plus bas depuis début avril.

PÉTROLE

Les cours pétroliers restent en hausse en raison de signes d’un renforcement de la demande de brut et du ralentissement de l’inflation aux Etats-Unis. Les stocks de brut aux Etats-Unis ont reculé de 2,5 millions de barils à 457 millions de barils au cours de la semaine au 10 mai, selon l’Energy Information Administration (EIA).

Le Brent progresse de 0,50% à 83,16 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 0,55% à 79,06 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

tagreuters.com2024binary_LYNXMPEK4F05R-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS