fbpx

Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Roche se lance dans la course au traitement de l’obésité avec le rachat de Carmot

ZURICH (Reuters) – Le géant pharmaceutique Roche a annoncé lundi être parvenu à un accord définitif pour acquérir le groupe américain Carmot Therapeutics pour 2,7 milliards de dollars (2,49 milliards d’euros), rejoignant une liste de prétendants cherchant à concurrencer Novo Nordisk et Eli Lilly sur le marché en plein boom du traitement de l’obésité.

Ce rachat permet à Roche de mettre la main sur un candidat-médicament très prometteur qui repose sur une injection hebdomadaire utilisée pour le diabète appelée CT-388, appartenant à une classe connue sous le nom de double agoniste des récepteurs GLP-1/GIP, le même que le Mounjaro ou Zepbound d’Eli Lilly.

Après les résultats encourageants de l’essai de phase I, le médicament est prêt à être testé sur des patients dans la deuxième des trois étapes de l’essai, a précisé Roche dans un communiqué.

Le laboratoire Novo Nordisk, qui fait la course en tête avec son médicament contre l’obésité Wegovy, s’efforce d’augmenter sa production face à une demande en forte hausse sur un marché qui, selon les analystes, pourrait atteindre jusqu’à 100 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel.

Le titre Roche Holding prenait 2,15% à la Bourse de Zurich à 10h32 GMT.

« La concurrence sur les marchés de l’obésité et du diabète, qui connaissent une croissance rapide, devrait s’intensifier rapidement. Les marchés sont suffisamment vastes pour les nouveaux produits, en particulier lorsqu’ils sont proposés au bon prix », estiment les analystes de la Zuercher Kantonalbank dans une note.

Roche a indiqué que le CT-388 pourrait devenir le meilleur de sa catégorie pour traiter l’obésité et ses comorbidités.

En plus de ce prix d’achat initial, Roche a indiqué que les actionnaires de Carmot recevront des paiements supplémentaires pouvant aller jusqu’à 400 millions de dollars si certaines étapes sont franchies.

Autre développement sur le marché de l’obésité, AstraZeneca a accepté le mois dernier de payer jusqu’à 2 milliards de dollars pour les droits d’une pilule expérimentale de la société chinoise Eccogene.

Le nouveau directeur général de Roche, Thomas Schinecker, s’est fixé un rythme élevé de rachats depuis son arrivée à la tête de l’entreprise en mars, afin de restaurer le carnet de développement de médicaments de Roche, touché l’année dernière par d’importants échecs d’essais cliniques en phase finale dans les domaines de l’immunothérapie pour la maladie d’Alzheimer et le cancer.

En octobre, Roche a accepté de payer un montant initial de 7,1 milliards de dollars à Roivant et Pfizer pour les droits d’un nouveau médicament contre les maladies inflammatoires de l’intestin, envisageant de nouveaux domaines thérapeutiques pour compenser la baisse des ventes en oncologie.

Le portefeuille actuel de Carmot, créé en 2008, comprend des incrétines sous-cutanées et orales au stade clinique visant à traiter l’obésité chez les patients diabétiques et non diabétiques, ainsi qu’un certain nombre de programmes précliniques, a déclaré Roche dans un communiqué.

Les données cliniques concernant le CT-388, le principal médicament de Carmot pour la perte de poids, sont particulièrement encourageantes, a commenté Levi Garraway, médecin en chef du groupe.

Les employés de Carmot rejoindront la division pharmaceutique de Roche lorsque la transaction sera officiellement finalisée, ce qui est prévu pour le premier trimestre 2024.

Roche aura accès au portefeuille actuel de recherche et développement de Carmot, y compris tous les actifs cliniques et précliniques.

(Reportage Ludwig Burger à Francfort, avec la contribution de Noele Illien à Zurich, version française Diana Mandiá et Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJB306H-FILEDIMAGE

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS