Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Wall Street ouvre en hausse après l’inflation américaine

PARIS (Reuters) – La Bourse de New York a ouvert en hausse mercredi, portée par l’atténuation des pressions inflationnistes à la lumière des chiffres mensuels des prix à la consommation aux Etats-Unis qui plaident pour une baisse des taux d’intérêt.

JE FAIS UN DON MAINTENANT!

Dans les premiers échanges, l’indice Dow Jones gagne 183,78 points, soit 0,46%, à 39.741,89 points et le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,50% à 5.273,16 points après avoir battu son record dès l’ouverture.

Le Nasdaq Composite prend 0,56%, soit 92,18 points, à 16.603,36.

Une heure avant l’ouverture de Wall Street, le département du Travail a indiqué que les prix à la consommation (CPI) aux Etats-Unis avaient augmenté moins vite que prévu en avril, de 0,3% sur un mois. Sur un an, ils ont progressé de 3,4%, après un gain de 3,5% en mars. En excluant les éléments volatils, l’indice CPI a également ralenti à 0,3% sur un mois et 3,6% sur un an.

Cette statistique est de nature à rassurer les marchés qui prévoient une première baisse des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine (Fed) en septembre. D’autant que la veille, Jerome Powell, le président de la Fed, a lui même souligné qu’il s’attendait toujours à un reflux des pressions inflationnistes cette année, même s’il était moins confiant qu’auparavant.

« S’il y avait des inquiétudes quant au fait que la Fed ne va pas réduire du tout (ses taux directeurs), cette statistique atténue certaines de ces inquiétudes », note Jason Pride, responsable de la stratégie d’investissement et d’études chez Glenmede.

Après la publication du CPI, les contrats à terme sur les taux directeurs de la Fed montrent que la probabilité d’une baisse des coûts d’emprunt en septembre est passée de 69% à 73%.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans cède 7,2 points de base, à 4,3691%.

Cela profite aux valeurs de croissance, notamment à l’indice des semi-conducteurs (+0,82%) et à celui des nouvelles technologies (+0,76%).

Boeing recule de 0,91% alors que le département américain de la Justice a annoncé mardi soir que l’avionneur n’avait pas respecté l’accord conclu en 2021 après les accidents meurtriers du 737 MAX en 2018 et 2019.

Les « meme stocks » sont delaissés après leur récent rallye, GameStop cédant 18,56%, tandis qu’AMC Entertainment plonge de 15,25%.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Bertrand Boucey)

tagreuters.com2024binary_LYNXMPEK4E0O9-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS