Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Borne a « entendu » LR sur le dispositif de carrières longues-JDD

Chrétiens TV

PARIS (Reuters) – La Première ministre Elisabeth Borne a déclaré dimanche que le gouvernement étendrait le dispositif de carrières longues prévu dans la réforme des retraites aux personnes ayant commencé à travailler entre 20 et 21 ans, une concession faite aux Républicains (LR) qu’une partie des élus de droite jugent cependant insuffisante.

« Nous allons bouger en étendant ce dispositif de carrières longues à ceux qui ont commencé à travailler entre 20 et 21 ans. Ils pourront ainsi partir à 63 ans, conformément aux règles prévues par le dispositif. Vous le voyez, nous entendons leur demande », a dit Elisabeth Borne dans une interview au Journal du Dimanche (JDD).

La Première ministre a indiqué que la mesure coûterait « entre 600 millions et un milliard d’euros par an » et concernerait « jusqu’à 30.000 personnes par an ».

Le dispositif de carrières longues permet aux personnes ayant travaillé cinq trimestres avant leurs 20 ans de partir deux ans avant l’âge légal de la retraite, qui sera donc porté à 62 ans avec la réforme.

Les Républicains ont déposé un amendement demandant que les personnes ayant commencé à travailler avant 21 ans puissent prendre leur retraite après 43 annuités, même si elles n’ont pas atteint l’âge légal.

Le soutien des Républicains à l’Assemblée nationale est fondamental pour le gouvernement qui ne détient qu’une majorité relative à la chambre basse, alors que la gauche et l’extrême-droite ont déjà fait savoir qu’elles s’opposeraient au projet, d’autant qu’Elisabeth Borne a dit au JDD ne pas vouloir utiliser le « 49.3 » pour faire passer le texte.

Interrogé dimanche sur Franceinfo, le député Pierre-Henri Dumont, porte-parole de LR à l’Assemblée, a cependant assuré que la concession de la Première ministre ne suffirait pas en l’état à convaincre son groupe, fort d’une soixantaine d’élus, de voter le texte.

« Ce n’est pas le sens de notre proposition », a déclaré le député du Pas-de-Calais, rappelant que l’amendement déposé par son groupe entend limiter la durée de cotisation à 43 ans pour toutes les carrières longues, et non à 44 ans comme le souhaite la Première ministre.

Selon lui, le dispositif défendu par la droite concernerait des « centaines de milliers de personnes par an », et non les 30.000 évoqués par Elisabeth Borne.

« C’est une question de justice sociale », a fait valoir Pierre-Henri Dumont pour justifier le coût d’une telle mesure – deux milliards d’euros selon lui, 10 milliards selon la Première ministre.

Dans le JDD, Elisabeth Borne se dit néanmoins « convaincue que le groupe LR sera cohérent avec ce qu’il a toujours porté », alors que le programme de la droite à la dernière élection présidentielle prévoyait un report de l’âge de départ à la retraite à 65 ans.

(Rédigé par Camille Raynaud et Tangi Salaün)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJ1402L-BASEIMAGE

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS