Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

France: La FFF annonce la démission de son président Noël Le Graët

PARIS (Reuters) – Noël Le Graët a démissionné de la présidence de la Fédération française de football (FFF), dont il s’était mis en retrait en janvier après avoir été mis en cause à l’issue d’un audit pour « comportement inapproprié » envers les femmes et des propos injurieux, a annoncé mardi la FFF après une réunion de son comité exécutif à Paris.

JE FAIS UN DON MAINTENANT!

Sur la sellette depuis plusieurs mois, Noël Le Graët, âgé de 81 ans, a nié avoir harcelé quiconque moralement ou sexuellement.

Celui qui était à la tête de la FFF depuis 2011 a annoncé aussi dans un entretien à L’Equipe, publié mardi sur le site internet du quotidien sportif, son intention de contester le rapport d’audit.

Le parquet de Paris a annoncé à la mi-janvier l’ouverture d’une enquête contre Noël Le Graët pour harcèlement moral et sexuel.

Ce départ intervient alors que l’audit sur la gestion de la FFF, lancé en septembre dernier par le ministère des Sports après un article du magazine So Foot sur des SMS à connotation sexuelle envoyés à des salariées de la FFF, a conclu que les « dérives de comportement » de Noël Le Graët étaient « incompatibles avec l’exercice de (ses) fonctions et l’exigence d’exemplarité ».

Noël Le Graët, dont le mandat à la FFF devait expirer en 2024, a déclaré à L’Equipe qu’il allait prendre la tête du bureau parisien de la FIFA, l’organisation chapeautant le football mondial, à la demande du président de celle-ci.

La FIFA n’a pas répondu à une demande de commentaire de Reuters pour clarifier le rôle de Noël Le Graët.

« Noël Le Graët a annoncé ce mardi 28 février au Comité exécutif de la Fédération Française de Football sa décision de quitter ses fonctions », a indiqué la FFF dans un communiqué.

« Philippe Diallo, vice-président, assurera l’intérim à la présidence de la FFF jusqu’au 10 juin 2023, date de la prochaine assemblée fédérale », a-t-elle ajouté.

Noël Le Graët a aussi été critiqué pour avoir prolongé le sélectionneur de l’équipe de France masculine, Didier Deschamps, sans consulter le comité exécutif, à l’issue de la Coupe du monde au Qatar, ou encore pour s’en être pris à l’ancien meneur de jeu des Bleus, Zinédine Zidane.

Dans son communiqué, la FFF a salué néanmoins « le bilan sportif et économique remarquable de Noël Le Graët », qui a vu les sélections masculines et féminines remporter 11 titres et disputer 6 finales de tournois internationaux.

(Reportage de Julien Prétot, rédigé par Tangi Salaün, édité par Matthieu Protard, Kate Entringer et Jean Terzian)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJ1R0BL-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS