Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Corée du Sud: Réunion trilatérale avec le Japon et la Chine pour rassurer Pékin

SÉOUL (Reuters) – La Corée du Sud a accueilli mardi de hauts diplomates de la Chine et du Japon pour une rare réunion trilatérale destinée à apaiser les inquiétudes de Pékin concernant le resserrement de la coopération entre les deux alliés de Washington et les Etats-Unis.

JE FAIS UN DON MAINTENANT!

La réunion vise en partie à préparer le terrain pour la reprise des sommets entre les dirigeants des trois pays, qui ont eu lieu pour la dernière fois en 2019 et ont été suspendues en raison de différends juridiques, diplomatiques et commerciaux entre Séoul et Tokyo sur des questions remontant à l’occupation de la Corée par le Japon entre 1910 et 1945.

Le président sud-coréen Yoon Suk Yeol et le Premier ministre japonais Fumio Kishida ont depuis pris des mesures pour rétablir les liens et ont tenu en août un sommet trilatéral avec le président américain Joe Biden, au cours duquel les trois ont promis de renforcer la coopération, notamment en matière de défense et de sécurité économique.

Un haut responsable du gouvernement sud-coréen a déclaré que la Chine avait été proactive dans la recherche d’une coopération trilatérale et l’organisation de réunions depuis que les relations se sont envenimées entre Séoul et Pékin en 2017 à cause du déploiement du système antimissile américain Thaad en Corée du Sud.

« Je suis sûr qu’il devrait y avoir un certain malaise de leur côté concernant nos partenariats de sécurité trilatéraux de plus en plus étroits avec les États-Unis et le Japon », a déclaré le responsable, s’exprimant sous couvert d’anonymat en raison de la sensibilité du dossier.

« Ils semblent penser qu’ils doivent gérer correctement leurs relations bilatérales avec nous, car ils ont vu comment leurs réactions au Thaad se sont retournées contre eux et ont alimenté le sentiment anti-chinois à un niveau élevé », a-t-il dit.

Selon Tong Zhao, chargé de recherche à la Fondation Carnegie pour la paix internationale, le Japon et la Corée du Sud ont intérêt à éviter les conflits et à maintenir des relations stables avec la Chine en matière de sécurité, ainsi qu’à obtenir l’aide de Pékin pour ralentir ou arrêter le programme de développement nucléaire de la Corée du Nord.

« Ces intérêts communs ouvrent de nouvelles voies pour la communication stratégique, le renforcement de la confiance et les mesures de prévention des crises », a-t-il déclaré.

La Corée du Sud, hôte des réunions tripartites cette année, a proposé d’organiser un sommet trilatéral en décembre lors des discussions de mardi, a rapporté la chaîne de télévision japonaise TBS.

(Reportage Josh Smith et Hyonhee Shin à Séoul ; avec la contributino de Liz Lee à Pékin ; version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJ8P05G-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS