Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Les sanctions de l’Union européenne contre la Russie appliquées dès mercredi

Une première série, limitée, de sanctions de l’Union européenne contre la Russie est entée en vigueur mercredi, a déclaré un haut responsable diplomatique de l’UE, après l’accord de principe donné par les ministres des Affaires étrangères la veille.

Ces sanctions visent d’une part des responsables politiques russes et d’autre part la capacité de Moscou à émettre ou échanger des obligations sur les marchés européens après la reconnaissance par le président Vladimir Poutine des territoires séparatistes de l’est de l’Ukraine, qui fait craindre un conflit armé.

Les Etats membres de l’UE ont fait le choix de ne pas sanctionner directement Vladimir Poutine mais ont dressé une « liste noire » regroupant l’ensemble des élus de la Douma, la chambre basse du Parlement russe, qui ont voté en faveur de la reconnaissance des régions séparatistes, ce qui conduira au gel des avoirs qu’ils peuvent détenir dans l’Union européenne et à l’interdiction de déplacement dans tous les pays membres.

Les banques impliquées dans le financement d’activités liées aux séparatistes du Donbass seront elles aussi visées et les deux régions concernées pourraient être exclues de l’accord de libre-échange conclu entre l’UE et l’Ukraine.

L’impact de ces nouvelles sanctions sur les banques et les transactions obligataires devrait toutefois rester limité, les gouvernements occidentaux préfèrant pour l’instant garder en réserve l’essentiel des mesures déjà prévues pour faire face à une éventuelle nouvelle escalade du conflit.

« Le premier paquet de sanctions est un paquet de sanctions sérieux, qui va faire mal pour ceux qui vont les subir », a déclaré le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, lors d’une conférence de presse commune à Berlin avec son homologue allemande, Annalena Baerbock.

« Les sanctions, elles doivent s’appliquer, elles seront fermes et douloureuses dans le premier paquet, et ensuite, il y aura d’autres paquets », a-t-il ajouté.

La procédure de validation des sanctions a été approuvée à la mi-journée par les Etats membres via leurs ambassadeurs à Bruxelles. Elle doit encore être approuvée formellement par écrit par les ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept, procédure qui devrait être achevée d’ici 14h00 GMT. Les sanctions entreront ensuite en vigueur dès leur publication au Journal officiel de l’UE.

(Reportage John Chalmers, version française Marc Angrand)

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS