Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Gaza : Israël ordonne de nouvelles évacuations à Rafah

JÉRUSALEM (Reuters) – Israël a appelé samedi les civils palestiniens de plusieurs quartiers de la ville de Rafah dans la bande de Gaza à évacuer vers les « zones humanitaires » à Al-Mawasi, alors que l’armée intensifie son activité avant une éventuelle opération terrestre.

JE FAIS UN DON MAINTENANT!

L’armée israélienne a également demandé aux habitants et aux personnes déplacées de la région de Djabalia, dans le nord de Gaza, de partir. Tsahal envisage d’intervenir dans la zone après avoir remarqué que le Hamas tentait de s’y rétablir militairement.

Selon le ministère palestinien de la Santé, au moins 37 Palestiniens, dont 24 originaires du centre de Gaza, ont été tués lors de frappes aériennes nocturnes dans l’enclave, notamment à Rafah, la ville la plus méridionale de la bande de Gaza, frontalière avec l’Égypte.

Quelque 300.000 Gazaouis se sont dirigés vers Al-Mawasi, selon l’armée israélienne.

« Ils envoient des prospectus sur Rafah disant que les gens devraient évacuer vers Al-Zawayda et que c’est sûr. Mais que sont-ils devenus ? Il n’y a pas de lieux sûrs dans la bande de Gaza », a déclaré à Reuters Khitam Al-Khatib, qui affirme avoir perdu au moins dix membres de sa famille dans une frappe qui a touché son domicile samedi.

Al-Zawayda est une petite ville du centre de la bande de Gaza qui a été envahie par des milliers de Gazaouis qui s’y sont réfugiés.

L’armée israélienne a fait savoir que ses avions avaient frappé des dizaines de cibles à travers Gaza au cours de la journée écoulée, ajoutant que ses troupes au sol avaient pour leur part abattu une trentaine de combattants à Zeitoun.

Une frappe aérienne israélienne a tué au moins sept personnes de la même famille dans une maison de la ville de Beit Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza, ont indiqué des médecins. Selon les habitants, des chars israéliens étaient stationnés dans la ville.

À Rafah, où le ministère de la Santé a dénombré 16 personnes tuées, les habitants ont dit à Reuters que les nouveaux ordres d’évacuation de l’armée israélienne couvraient les zones du centre de la ville et ne laissaient aucun doute sur l’intention d’Israël d’y étendre son offensive terrestre.

« La situation est vraiment compliquée, les gens fuient leur domicile en panique », a déclaré à Reuters Khaled, 35 ans, habitant du quartier de Shaboura, concerné par l’ordre d’évacuation de l’armée israélienne.

L’armée israélienne a dit continuer son opération contre les combattants du Hamas à l’est de Rafah.

Deux points de passage essentiel pour l’acheminement de l’aide humanitaire à Gaza étaient toujours fermées samedi.

Selon l’agence palestinienne de presse WAFA, le point de passage de Rafah est fermé pour le cinquième jour consécutif, celui de Kerem Shalom, depuis une semaine environ.

Ces nouvelles évacuations interviennent alors que le président américain Joe Biden a suspendu cette semaine une livraison de bombes, une première depuis le début de la guerre, et menacé d’en faire de même pour toutes les armes « offensives » si le gouvernement israélien persiste dans son projet à Rafah, où plus d’un million de Palestiniens se sont réfugiés pour échapper au conflit.

L’armée israélienne a pris vendredi le contrôle de la route qui coupe Rafah en deux, encerclant de fait toute la partie est de la ville du sud de la bande de Gaza.

Les chars israéliens avaient déjà pris le contrôle cette semaine du point de passage avec l’Egypte, menaçant très sérieusement l’acheminement et la distribution de l’aide humanitaire destinée aux civils, déjà très insuffisante, ont mis en garde les agences de l’Onu.

Plusieurs pays occidentaux et les Nations unies ont prévenu qu’un assaut à Rafah, où sont massés près de la moitié des 2,3 millions de Gazaouis ayant fui les combats, serait à même de provoquer une catastrophe humanitaire.

Plus de 35.000 personnes, pour la plupart des civils selon les autorités sanitaires gazaouies, ont été tuées dans la bande de Gaza depuis le début de l’offensive lancée par Israël en réponse à l’attaque du Hamas lors de laquelle 1.200 personnes ont été tuées.

(Reportage par Maytaal Angel: Zhifan Liu et Elizabeth Pineau pour la version française)

tagreuters.com2024binary_LYNXMPEK4A02C-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS