Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

VinFast va livrer ses premiers véhicules électriques à l’Europe en 2023

HANOÏ (Reuters) – Le constructeur vietnamien de véhicules électriques VinFast prévoit d’expédier ses premiers véhicules électriques en Europe cette année, a déclaré jeudi à Reuters sa directrice générale, alors que Bruxelles envisage d’imposer des droits de douane aux groupes automobiles chinois pour protéger les constructeurs européens.

Environ 3.000 crossovers VF8 de VinFast seraient livrés en France, en Allemagne et aux Pays-Bas au quatrième trimestre de cette année à partir de l’usine du groupe située dans le nord du Vietnam, a déclaré à Reuters une personne au fait du dossier.

La source a refusé d’être nommée parce que ces détails n’ont pas encore été rendus publics.

Le projet d’expansion en Europe de VinFast, cotée au Nasdaq, représenterait un quadruplement des livraisons par rapport à un précédent objectif non atteint de 700 voitures en juillet dernier, et survient alors que l’enquête de l’Union européenne (UE) sur les fabricants chinois de véhicules électriques menace de bouleverser le marché.

Si cet objectif est atteint, l’Europe deviendra le plus grand marché étranger de VinFast en 2023.

L’entreprise a expédié environ 2.100 véhicules électriques aux États-Unis depuis le début de l’année.

« Nous prévoyons de livrer les premiers modèles VF8 aux clients français, allemands et néerlandais au cours du quatrième trimestre de cette année », a déclaré Le Thi Thu Thuy, directrice générale de VinFast, ajoutant que les modèles VF6, VF7 et VF9 seraient lancés sur le marché européen l’année prochaine.

Thuy n’a pas précisé le nombre de véhicules VF8 qui seront livrés, mais la personne au fait du dossier a déclaré qu’il s’agirait d’environ 3.000, dont certains destinés à Israël.

Le SUV VF8 a déjà été approuvé par le régulateur européen, de sorte qu’il peut être vendu dans les 27 pays de l’UE, a déclaré Le Thi Thu Thuy.

L’entreprise est également en train d’achever les procédures pour obtenir une notation de l’organisme indépendant de sécurité routière Euro NCAP, a-t-elle ajouté.

LA CONCURRENCE CHINOISE

L’Europe est l’un des plus grands marchés pour les constructeurs automobiles chinois, qui ont expédié près de 70.000 véhicules électriques au cours des sept premiers mois de 2023, soit près du triple qu’à la même période de l’année précédente, selon la société de conseil Inovev.

Si l’enquête de l’UE conclut que les droits de douane sur les véhicules électriques fabriqués en Chine sont justifiés, VinFast pourrait voir le prix de ses véhicules devenir plus compétitif.

Son modèle VF8 est disponible à partir de 50.990 euros en France, tandis que le modèle Y de Tesla, fabriqué en Chine et donc menacé par les droits de douane de l’UE, est proposé à partir de 46.000 euros.

L’expansion de VinFast en Europe fait partie d’un plan global qui comprend la construction de nouvelles usines aux États-Unis et en Indonésie et qui vise également l’Inde, le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Amérique latine.

Créée en 2017, l’entreprise a commencé à fabriquer des véhicules électriques en 2021 après avoir abandonné la fabrication de voitures à moteur à combustion interne. Elle s’est introduite sur le Nasdaq en août où sa capitalisation boursière atteint 39,7 milliards de dollars après un pic à près de 200 milliards.

(Reportage Phuong Nguyen et Francesco Guarascio ; version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJ8K0AL-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS