Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. Marc 12:30

Jésus a déclaré que le plus important de tous les commandements était d’aimer Dieu d’un amour suprême (Marc 12.29-30). Mais, poursuivit-il, ceci ne pouvait être séparé de Lévitique 19.18, qui commande de s’aimer les uns les autres (Marc 12.31). Ces deux commandements surpassent en importance les autres obligations religieuses (Marc 12.32-33).

JE FAIS UN DON

Un scribe qui écoutait Jésus soulève la discussion sur l’importance relative des différents commandements. La réponse de Jésus est remarquable par le fait qu’elle assemble deux passages de l’Écriture fort séparés l’un de l’autre, pour résumer le devoir de l’homme. Cependant, les deux textes étaient très familiers :

Le premier, Deutéronome 6.4-5, était le Shema ou credo d’Israël ; celui qui questionnait Jésus, devait normalement le réciter lui-même deux fois par jour. C’était en fait le commandement porté dans les phylactères et parfois cloué aux montants des portes, pour obéir littéralement à Deutéronome 6.8-9.

Le deuxième est tiré de Lévitique 19.18, dans les termes exacts des LXX.
Les deux se résument en un seul mot : « l’amour », premièrement envers Dieu, puis envers l’homme ; un amour qui n’est pas une émotion sentimentale, mais un principe actif impliquant la personnalité tout entière.

Il est probablement exact qu’actuellement, les hommes prônent beaucoup l’amour du prochain ou la philanthropie, mais qu’ils tendent à oublier les exigences de l’amour envers Dieu. Le Seigneur les relie l’un à l’autre et accorde la priorité au dernier. La philanthropie ne remplace pas la religion, mais devrait en découler.

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS